Le Palmier pour une atmosphère exotique !

Fotolia_68840085_XS

Crédit Photo : Fotolia.com - chachanit

Les palmiers apportent une atmosphère exotique aux jardins. En effet, ils rappellent les pays chauds. Il est souvent planté en climat méditerranéen ou sur la côte atlantique, où les hivers sont doux. Certaines espèces peuvent même être cultivées en appartements.

Il existe des palmiers de toute les tailles, allant de quelques centimètres pour les plus petits, jusqu’à plus de 20 m pour les plus grands. Le palmier aime les terres riches et bien irriguées mais n’apprécie pas les situations trop ombragées et trop dégagées. Il aime être entouré par d’autres végétaux.

La plantation du Palmier

Il est recommandé de planter les palmiers au printemps et en été quand le sol est bien réchauffé. (Une plantation en automne ne donne pas le temps aux racines de se reformer).

Pour commencer, placez la motte dans un grand bac rempli d’eau, afin qu’elle s’imbibe d’eau. Pendant ce temps, creusez le trou de plantation assez grand afin que la reprise soit meilleure. Formez alors un trou d’au moins 3 fois le diamètre de la motte et d’une profondeur de 1 m. Mélangez la terre avec un terreau spécial plantes méditerranéennes. Placez ensuite la motte dans le trou et glissez la terre tout autour pour combler le trou. Tassez en arrosant généreusement.

Par la suite, veillez à éliminer toutes les feuilles mortes, desséchées et abîmées. Certaines variétés sont très résistantes au gel, d’autres devront être protégées par une toile d’hivernage et par un paillage minéral ou végétal au pied de l’arbre afin d’éviter que les racines ne gèlent.

Hyères La ville aux 7000 palmiers

Ces arbres font parties intégrantes du paysage hyérois d’où le nom de la ville : Hyères les palmiers. À Hyères, il semble que le palmier soit apparu, il y a environ 4 siècles. En 1909, plus de 40 hectares sont occupés par la culture du Phœnix et environs 362 000 plantes étaient expédiées chaque année vers la Belgique, l’Allemagne et à travers toute l’Europe. Aujourd’hui à Hyères, on cultive encore une vingtaine d’espèces de palmiers pour une production annuelle de 100 000 plants.

Prenez la vie côté coop !
www.jardica.fr

oil palm tree in garden

Crédit Photo : Fotolia.com - shashamaru

Commentaires

Le Figuier : arbre fruitier provençal

La Figue est un fruit symbolique de la région provençale. Elle occupe une place historique, culturelle et gastronomique en méditerranée. Fraîche, séchée, en confiture, cuisinée, ses qualités gustatives et énergétiques en font un fruit régulièrement consommé par les méditerranéens.

Figs
Crédit Photo : @ 
Valeniker - Fotolia.com

Le figuier est apprécié par la beauté de sa ramure et la qualité de ses fruits. La forme, la taille et la couleur de ses feuilles fait de lui l’un des plus beaux fruitiers. Sa taille imposante vous permettra de profiter de coins d’ombre et de fraîcheur.

Cet arbre fruitier facile à vivre, peut s’acclimater dans la plupart des régions françaises, tant que les températures ne descendent pas en-dessous de -15°C en hiver.

Au 17e s. Louis XIV devient un grand amateur de figues et il demande à son jardinier de planter 700 figuiers d’espèces différentes à Versailles.

Plantation du figuier
Il est recommandé de planter votre figuier au début du printemps ou à l’automne. Plantez-le dans un endroit abrité du vent et bien ensoleillé. Le figuier aime avoir les pieds dans l’eau et la tête au soleil, ce qui lui permettra une belle croissance.

L’entretien et la taille du figuier
Le figuier demande peu de soin hormis un arrosage régulier en été lors de fortes chaleurs. Un flétrissement des feuilles vous informera d’un stress hydrique. Attention cependant à l’excès d’eau qui entraîne un pourrissement des racines. En hiver, protégez votre jeune figuier du froid grâce à un paillage et un voile d’hivernage.

En taillant votre figuier, vous accélèrerez sa croissance et améliorerez la productivité de figues. Privilégiez une taille au début du printemps lors de la montée de sève. De septembre à décembre, vous pouvez également couper les pousses qui ont fructifié afin d’améliorer la prochaine fructification.

Floraison et fructification
La floraison du figuier a lieu au printemps et en été, mais les fleurs sont invisibles : elles sont cachées à l’intérieur des jeunes figues. Les figues arrivent à maturité en été et/ou à l’automne selon les variétés.

Solliès-Pont, capitale de la figue
Reconnue AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) en 2006, puis AOP (Appellation d’Origine Protégée) en 2011, la « Figue de Solliès » symbolise l’arboriculture de Toulon Provence Méditerranée. Le bassin de production de la « Figue de Solliès » s’étend de la Vallée du Gapeau qui concentre à elle seule 75% de la production nationale, soit 2 500 tonnes par an à l’agglomération toulonnaise. La figue trouve dans cette vallée un sol minéralement riche et bien draîné et un microclimat spécifique. Solliès-Pont, capitale de la figue, est fière d’avoir sa propre AOC, la « violette de Solliès ».

Prenez la vie côté coop !
www.jardica.fr

Commentaires

La Lavande : un délicat parfum de soleil et de Provence

lavender

@Printemps - Fotolia.com

La lavande qui possède une senteur particulière représente la Provence par excellence. Cultivée depuis des millénaires, elle est célèbre pour ses longues hampes et épis bleus, violets. Cette plante vivace aromatique originaire de la méditerranée embaume balcons, terrasses et jardins. Ses fleurs produisent un abondant nectar qui attire les abeilles. Autrefois, on l’utilisait pour parfumer le linge et les bains, c’est donc naturellement qu’on l’emploie dans la réalisation de parfums et huiles essentielles, notamment dans la ville de Grasse, capitale du parfum.

Plantation de la Lavande
Il est recommandé de planter la lavande au printemps dans un endroit bien ensoleillé et dans un sol bien drainé. Attention à l’excès d’eau ! Des pieds de lavande peuvent mourir après quelques semaines car le sol s’avère trop humide. Les lavandes résistent au froid, elles sont rustiques. Si vous souhaitez réaliser une haie de lavande, plantez un pied tous les 30 à 40 cm.

Taille de la lavande
A la fin de l’hiver, taillez votre arbuste en respectant sa forme arrondie. Ne taillez pas le vieux bois car il développe très peu de jeunes pousses. Il est recommandé de pratiquer une taille du bois encore tendre. Si le climat de votre région est doux en hiver, vous pouvez aussi tailler votre lavande à l’automne. Après la floraison, coupez les hampes florales pour ne pas épuiser la lavande.

Conservation et utilisation de la lavande
Il est possible de conserver la lavande durant plusieurs mois voire plusieurs années si vous la maintenez dans un endroit sec et à l’abri du soleil. Vous pouvez suspendre les épis floraux par petit bouquet pour les faire sécher. Vous pourrez ensuite les entreposer les dans les armoires pour parfumer votre linge.

Prenez la vie côté coop !
www.jardica.fr

Commentaires

L’Hortensia : Un arbuste décoratif à la floraison abondante

Les Hortensias dont la variété la plus connue est l’«Hydrangea Macrophylla» se caractérise par de grosses boules de fleurs roses, blanches, violettes ou bleues. Cet arbuste très décoratif forme de magnifiques massifs de fleurs tout l’été. Il se plait également en isolé, en haie, en pot ou encore en rocaille. Sa floraison abondante de juin à septembre embellira vos terrasses, balcons et jardins.

L’Hortensia, originaire de l’est de l’Asie et d’Amérique du Nord, arbore un port ample et un large feuillage. La couleur de ses fleurs est en relation avec le sol. En effet, la couleur des fleurs diffère selon s’il est installé dans un sol basique, calcaire ou acide.

Hydrangeas detail

@MIMOHE

Plantation et Entretien

L’Hortensia se plante dans de la terre de bruyère de préférence à l’automne. Placez votre arbuste dans un endroit plutôt ombragé tels que le long d’un mur ou sous un arbre, ce qui lui permettra de se développer et d’avoir de belles fleurs. Il est recommandé de donner à votre Hortensia de l’engrais (spécial Terre de bruyère) au départ de la végétation.

Si vous l’achetez en pot ou en conteneur, vous pourrez planter votre Hortensia jusqu’au printemps et même en été en évitant les périodes de gel et de fortes chaleurs. Respectez une distance d’environ 1 m entre chaque pied afin qu’ils prennent de l’ampleur.

L’entretien est vraiment très facile et ne réclame pratiquement aucun soin. Pensez tout de même à pratiquer une taille annuelle de préférence après les gelées, au mois de mars qui permettra d’améliorer la floraison.

Votre magasin vous propose des Hortensia à partir de 5,90€

Prenez la vie côté coop !

www.jardica.fr

Commentaires

L’huile d’olives : l’or vert !

Symbole de paix, de longévité et de force, l’Olivier, aussi vieux que le monde, est étroitement lié à l’histoire de la Méditerranée. Cet arbre mythique détient une renommée dans toutes les cultures. L’huile d’olives, utilisée dans l’alimentation mais aussi pour ses vertus médicinales et cosmétiques, est le véritable or vert des méditerranéens.

Olivenl
© Christian Jung - Fotolia.com

L’huile d’olive et son histoire
La culture de l’huile d’olive est présente de la côte méditerranéenne jusqu’aux plateaux de l’Iran. Elle s’est propagée vers la crête, l’Egypte et la Grèce. Vers -600 avant JC la culture des oliviers s’étend dans tout le bassin méditerranéen elle fait ainsi son apparition à Marseille et se répand peu à peu dans toute la Gaule. Les Romains vont également promouvoir la culture des oliviers au travers de leur empire et le commerce des olives et de l’huile d’olive sera également un facteur économique important.

Les vertus de l’huile d’olives
Traditionnellement, l’huile d’olive est utilisée en Méditerranée pour les soins de la peau. Le savon d’Alep ou le savon de Marseille, contenant de l’huile d’olive, sont des cosmétiques bons pour la peau et les cheveux. Durant des millénaires, l’huile d’olive fut aussi source de lumière dans les lampes à huile méditerranéennes. Et jusqu’au 19e siècle l’huile d’olive était également utilisée pour assouplir les tissus, mais aussi comme lubrifiant naturel pour la mécanique.

Fabrication de l’huile d’olive
La technique d’extraction de l’huile d’olives est une opération entièrement mécanique. Cela signifie que le produit final est un pur jus de fruit qui n’a subi aucune transformation ou modification chimique. On commence par broyer les olives afin d’en faire une pâte, on presse la pâte obtenue pour en extraire le jus et on centrifuge le jus pour séparer l’eau de l’huile. Enfin, l’huile est mise à décanter dans des cuves, ou filtrée pour en éliminer les dernières particules.

Bienfaits de l’huile d’olives
- Anti-cholestérol
- Anti-douleur
- Coupe-faim
- Bonne pour la mémoire
- Réduit les risques de maladies cardiovasculaires
- Est bénéfique pour le cœur et protège de l’infarctus
- Lutte contre le diabète et l’hyperglycémie
- Facilite le transit

Prenez la vie côté coop !
www.jardica.fr

Commentaires

Le Romarin : formidable plante aromatique !

Tree of spices
Natalia Klenova
 @ Fotolia.com

Le romarin est un petit arbuste qui développe des pousses bien droites avec des feuilles épaisses et allongées comme des aiguilles de conifères. C’est une plante du midi qui sent bon la garrigue et les vacances. Sa ravissante floraison de couleur bleue et blanche embellira magnifiquement votre balcon, terrasse ou jardin.

Ses feuilles coriaces et persistantes sont appréciées lors de barbecues et plancha qui parfument les grillades de viandes et poissons. De plus, le Romarin a possède des vertus puisqu’il facilite les fonctions digestives et présente une action stimulante sur le système nerveux.

Le romarin tire son nom du latin « ros marinus », qui signifie « rosée de mer ». À l’état sauvage, il pousse en compagnie de la lavande, du thym et de la sauge qui embaument avec joie les paysages du sud de la France.

Plantation et entretien
Le romarin est un arbuste très facile qui ne réclame quasiment aucun entretien. La plantation du romarin se fait au printemps ou à l’automne et de préférence dans une terre calcaire, légère et bien drainée. En revanche il n’aime pas les situations trop humides. Si vous plantez plusieurs Romarins, veillez à les espacer de 50 cm.

Arrosage
Arrosez régulièrement la première année suivant la plantation s’il fait chaud et qu’il ne pleut pas. Une fois passée cette première année, il tolèrera parfaitement la sécheresse. N’hésitez pas à nettoyer le pied du romarin afin d’éviter la présence de mauvaises herbes. Dans les régions les plus froides, couvrez le pied d’une bonne couche de feuilles séchées pour le protéger du froid.

Récolte
Vous pourrez couper les branches dont vous avez besoin tout au long de l’année. Vous pouvez suspendre vos tiges récoltées, la tête en bas, dans un lieu sec, aéré et sombre.

Taille
Supprimez les branches mortes au début du printemps. Ne taillez pas sur du bois sec car le romarin ne repoussera pas sur ces parties anciennes.

Prenez la vie côté coop !
www.jardica.fr

Commentaires

Le framboisier : culture facile et récolte abondante !

En coulis, en confiture, en sorbet, en glace, les framboises sont délicieuses. Le framboisier est cultivé pour ses fruits délicats et parfumés ! Ce petit arbuste aux tiges souples est, à l’état sauvage, une plante des sous-bois et lisières des régions montagneuses. Le framboisier qui est une ronce se cultive dans les jardins depuis la Renaissance. Elle ne dépasse généralement pas 2m de haut.

close-up of ripe raspberrybeerfan - Fotolia.com

Les variétés

Les framboisiers à racines nues se plantent d’octobre à mars. Parmi les framboisiers, on distingue les framboisiers remontants, qui fructifient deux fois dans l’année, une première fois à la fin du printemps, une seconde fois à la fin de l’été. Les variétés non-remontantes ne produisent qu’une seule fois au début de l’été ! Les gestes de plantation sont identiques que la variété soit remontante ou non.

La culture du framboisier

La culture du framboisier peut vite devenir envahissante si on le laisse pousser sans le contenir. Il est recommandé de faire un palissage, permettant ainsi de contrôler la croissance, la taille et d’avoir une meilleure récolte.

Plantation

Munissez d’une bêche et d’un bon compost maison pour amender richement le sol. Le framboisier est une plante de bord de forêt, qui aime les sols très riches et a besoin de beaucoup de lumière. Si plusieurs sujets sont plantés en ligne, à plusieurs cannes on les espace de 35cm, à une seule canne on ne les espace que de 10cm. Il est nécessaire de palisser les plants disposés en ligne : tendez des fils métalliques sur des poteaux solides.

Creusez le trou de plantation bien profond et remplissez-le d’un compost. Ensuite, ramenez la terre au tour du pied, tassez autour pour former une cuvette et arrosez. Pour finir, recouvrez d’un peu de terre puis paillez généreusement pour garder la fraicheur de la terre et évitez le développement des mauvaises herbes.

Les fruits savoureux riche en vitamine C, en potassium, calcium, magnésium et fer sont utilisés frais en dessert ou pour agrémenter une salade, cuits en confiture, gelée, sirop et liqueur, ou encore congelés. Les feuilles du framboisier servent aussi à faire du thé.

Si votre framboisier est attaqué par des insectes (chenilles, teignes…), une solution alternative biologique existe : le Bacillus Thuringiensis que vous pouvez retrouver dans notre magasin Jardica.

Profitez les Framboisiers sont à partir de 6,90€ chez Jardica.

Prenez la vie côté coop !
www.jardica.fr

Commentaires

L’arrosage des plantes d’intérieur

C’est l’été, les beaux jours sont là et les températures grimpent. Vous faites la part belle à votre jardin qui est devenu une nouvelle pièce à vivre. Continuez à profiter de votre extérieur tout en choyant vos plantes d’intérieur qui ont besoin de vous.

Little girl watering flowers at home
© famveldman - Fotolia.com

Voici quelques conseils et astuces pour bien soigner l’arrosage de vos plantes afin qu’elles se développent au mieux.

Les besoins en eau d’une plante varient en fonction de divers paramètres : son genre, son espèce, sa taille, la saison en cours. Dans ce cas-là, comment savoir lorsqu’une plante a soif ? Le test le plus simple est celui de toucher la terre. Si cette dernière est sèche, la plante a besoin d’eau. Si la terre est encore mouillée, attendez avant de l’arroser de nouveau. Idem si la terre se décolle au niveau du contenant, cela signifie que la plante manque d’eau.

Quand arroser ?

Arrosez de préférence le matin et utilisez une eau à température ambiante (eau du robinet qui n’est pas trop calcaire ou de l’eau de pluie). Au printemps-été, arrosez 1 fois par semaine si la température se situe entre 15 et 18°C, et 2 à 3 fois par semaine si les températures dépassent les 20°C. En automne-hiver, arrosez cette fois-ci tous les quinze jours lorsque la température est comprise entre15 et 16°C, 2 fois par semaine si la température dépasse les 20°C.

Comment arroser ?

La grande difficulté pour les jardiniers amateurs, c’est la gestion de l’arrosage qui est souvent trop excessif et qui noie littéralement les plantes d’intérieur. Mieux vaut alors attendre qu’elles manifestent un besoin d’eau plutôt que de trop anticiper. Pour nos plantes, l’eau idéale est l’eau de pluie à température ambiante mais de nombreuses plantes s’accommodent bien de l’eau du robinet mais toujours à température ambiante pour éviter tout choc thermique. Elle doit être juste fraîche, ni trop froide ni trop tiède. L’idéal serait de remplir quelques bouteilles ou arrosoirs un ou deux jours environ avant l’arrosage ce qui permettrait de purifier l’eau.

N’oubliez pas d’installer vos plantes d’intérieur dans les endroits les plus éclairés de la maison, en général près des fenêtres. En effet la lumière est indispensable pour les plantes qui synthétisent leurs substances nutritives sous l’effet des rayons du soleil.

Prenez la vie côté coop !
www.jardica.fr

 

Commentaires

Entretenir ses Rosiers

Aux portes de l’été, la rose qui est la reine des fleurs est mise à l’honneur. En pleine période de floraison, voici quelques recommandations pour avoir de belles fleurs aux couleurs et senteurs variées.

Rosenstrauch

© Digitalpress - Fotolia.com

En début de saison, il est nécessaire de pratiquer le binage pour ameublir la terre qui se tasse au fur et à mesure des arrosages et pour chasser les mauvaises herbes.

Dans les régions chaudes, n’oubliez pas de pailler le sol à l’aide de paillage minéral (galets, coposchiste, pouzzolane…) ou paillage végétal (écorces de pins, peupliers, copocao…). Ce dernier apporte une matière organique, azote ou potassium… ce qui est un atout pour la plante. Le paillage permettra également une évaporation moindre, jusqu’à 40% d’économie d’eau. Arrosez vos rosiers environ une fois par semaine pour  les plantes jeunes et tous les quinze jours pour les rosiers bien en place. Attention à ne pas mouiller les feuilles car cela favoriserait la propagation de maladies.

En ce qui concerne la taille des rosiers, coupez les fleurs fanées. Ceci est recommandé sur les rosiers grimpants car cela accélèrera l’apparition de nouveaux bourgeons. Il suffit simplement de couper la tige au-dessus du premier beau bourgeon dirigé vers l’extérieur. N’oubliez pas de couper les gourmands (longues tiges vertes qui démarrent sous le point de greffe). Elles puisent la sève de la plante au détriment des fleurs.

Venez découvrir chez Jardica de superbes variétés de rosiers à partir de 9,90€

Prenez la vie côté coop !
www.jardica.com

Commentaires

Prenez garde aux moustiques Tigres !

moustique tigre

Le moustique Tigre, qui se développe majoritairement en zone urbaine, est une espèce agressive qui pique de jour avec un pic d’agressivité à l’aube et au crépuscule. Il est très facile à identifier grâce à ses rayures noires et blanches présentes sur le corps et sur les pattes. Il peut, dans certaines conditions bien particulières, transmettre la dengue ou le chikungunya.

C’est la femelle, une fois fécondée qui pique l’Homme pour absorber du sang dans lequel elle trouvera les protéines nécessaires à sa progéniture. Ensuite, la femelle pond dans les eaux stagnantes (vases, soucoupes de pots de fleurs, gouttières, flaques d’eau). Ainsi, seules les femelles piquent. Les mâles, eux, se nourrissent uniquement de jus sucré, de nectar.

Origines
Originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est, le moustique Tigre s’est adapté à divers environnements, et notamment au milieu urbain. Le commerce international et notamment celui des pneus usagés, a provoqué progressivement l’introduction du moustique Tigre sur les cinq continents ces trente dernières années. L’espèce est aujourd’hui implantée dans plus de 80 pays.

Apparition en France
Détectée en Italie dans les années 90, l’espèce est surveillée en France depuis les années 2000. Ce moustique s’est installé dans le sud de la France depuis 2004 et en 2014, l’espèce a colonisé la quasi-totalité des départements des Alpes-Maritimes, du Var, des Bouches-du-Rhône, de la Haute-Corse et de la Corse-du-Sud.

Se protéger
Nous devons agir au quotidien pour éviter la prolifération par des gestes simples et nous protéger contre les piqûres.

Les bons gestes pour éviter la prolifération :
• Videz les coupelles des pots de fleurs, vases, seaux, récipients divers
• Recouvrez les bidons de récupération d’eau à l’aide d’un filet moustiquaire
• Débroussaillez les herbes hautes
• Elaguez les arbres
• Ramassez les fruits et débris végétaux
• Limitez l’arrosage

La prévention passe également par la protection contre les piqûres de moustiques. Plusieurs méthodes sont possibles : port de vêtements longs et amples, aménagement de l’habitat (moustiquaires aux fenêtres…).

Vous souhaitez signaler la présence de moustiques Tigres à un endroit en particulier et participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition, connectez-vous sur le site internet www.signalement-moustique.fr ! Il faut que vous disposiez d’une photo permettant son identification.

Prenez la vie côté coop !
www.jardica.fr

Commentaires

1234

La construction de notre ma... |
MY CANDY |
Les petites créations de Cl... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma maison container
| Plantes carnivores
| Clochettealamaison